BALL Watch – Engineer II

Aujourd’hui, BALL Watch est l’une des marques horlogères les plus respectées et les plus anciennes des États-Unis.
Avec leur design classique et leur élégance naturelle, les modèles Engineer II sont des montres sportives et chic qui résistent à des chocs de 5’000 Gs et à des champs magnétiques de 4’800 A/m.

BALL Watch – Engineer II Chronometer Red Label GMT

Ball Watch GMT
Modèle Ball Watch
FONCTIONNALITÉS

Mouvement

◆ Calibre automatique BALL RR1201-C
◆ Certifié chronomètre COSC

Fonctions

◆ 15 micro-tubes de gaz sur les aiguilles des heures, des minutes et des secondes et sur le cadran pour lisibilité de nuit
◆ Second fuseau horaire
◆ Heures, minutes, secondes au centre et date

Résistance aux chocs

◆ 5’000G

Étanchéité

◆ 100m / 330ft

Résistance aux champs magnétiques

◆ 4’800A/m

Boîtier

◆ Acier inoxydable
◆ Ø 40mm, hauteur 12.2mm
◆ Glace en saphir antireflets
◆ Couronne vissée

Bracelet

◆ Bracelet en acier inoxydable avec boucle déployante ou bracelet en cuir de crocodile avec boucle à ardillon ou boucle déployante

Cadran

◆ Noir ou Blanc

BALL Watch
BALL Watch

Le pouvoir des micro-tubes de gaz (H₃)

Les micro-tubes de gaz auto-luminescents (H₃) sont une nouvelle source lumineuse issue d’une technologie laser suisse innovante.  Ils fournissent une luminosité plus durable et de meilleure qualité (100 fois plus brillante que les matières luminescentes courantes) avec une durée de vie pouvant atteindre 25 ans.  Les micro-tubes de gaz BALL ne nécessitent ni batterie, ni exposition à une quelconque source lumineuse. Toutefois, l’intensité luminescente des micro-tubes de gaz (H₃) peut se détériorer au fil des années. Une montre BALL est toujours rapidement et facilement lisible, quel que soit l’environnement dans lequel vous vous trouvez.

 

Histoire de BALL Watch

Les débuts

Le développement du secteur horloger aux États-Unis est profondément lié à l’avènement et à l’essor du chemin de fer sur le continent. Avant que le train ne devienne le principal moyen de transport de voyageurs et de marchandises, la précision horaire et la standardisation du temps étaient jugées inutiles. Même quand le système ferroviaire américain a pris une ampleur considérable après la guerre de Sécession, les différentes communautés ont continué à privilégier leur heure locale. Fin 1883, le secteur ferroviaire s’était accordé en son propre sein pour diviser le pays en quatre fuseaux horaires et adopter une heure standard. Le grand public lui emboîta le pas rapidement, même s’il est intéressant de noter que le Congrès n’approuva officiellement ce concept qu’en 1918. En 1996, la ville de Cleveland, située au bord du lac Érié dans l’État de l’Ohio, fêtait son 200ème anniversaire. À cette occasion, on a rendu hommage à de nombreux « enfants » de la ville et passé en revue leur héritage. L’un de ces natifs de Cleveland était Webster Clay Ball, salué au niveau international tant pour ses prouesses horlogères que pour son engagement dans la sphère publique. Webb C. Ball est né à Fredericktown (Ohio) le 6 octobre 1847. Quand la standardisation horaire a été adoptée en 1883, il est devenu le premier bijoutier de Cleveland à utiliser les signaux horaires envoyés par Washington, introduisant ainsi une mesure exacte du temps dans la ville. Le 19 juillet 1891, l’intendant général du réseau ferré des Grands Lacs a nommé Webb C. Ball inspecteur en charge de ces lignes. Son premier système de contrôle a marqué le début du vaste réseau Ball qui allait couvrir 75 % des chemins de fer du pays, soit plus de 280 000 km de rails. Webb C. Ball l’a également étendu au Mexique et au Canada.

Le 19 avril 1891, le train postal n° 14, en provenance de l’ouest sur le chemin de fer des Grands Lacs et du Michigan du Sud, arrivait à Kipton, dans l’État de l’Ohio. À Elyria, à 40 km de Cleveland, le mécanicien et le conducteur de l’Accomodation ont reçu l’ordre de laisser passer ce train postal à hauteur de Kipton, petite gare située à l’ouest de la ville universitaire d’Oberlin. Comme l’a admis par la suite le conducteur de l’Accomodation, entre le moment où le train a quitté Elyria et l’instant où il est entré en collision avec le train postal à Kipton, il n’avait pas sorti sa montre de sa poche. Il a déclaré qu’il pensait que le mécanicien surveillerait l’approche du train n° 14. Mais la montre de ce dernier s’était arrêtée pendant quatre minutes, un léger détail passé inaperçu qui a fait toute la différence. Il y avait plusieurs gares entre Elyria et Kipton, mais le train continuait à avancer lentement, le mécanicien pensant être dans les temps. En partant d’Oberlin, il estimait avoir sept minutes pour atteindre le croisement mais n’en avait en réalité que trois. Si le conducteur avait regardé sa propre montre, il aurait pu empêcher l’accident. Les deux trains sont entrés en collision à Kipton. Le train postal arrivait à pleine vitesse et l’Accomodation était en train de freiner car il entrait en gare. Les deux mécaniciens ont été tués sur le coup et les corps de huit employés des postes ont été tirés des carcasses fumantes des wagons du train postal.

La catastrophe de Kipton a poussé les responsables du réseau des Grands Lacs à demander à Webb C. Ball de procéder à un état des lieux de la mesure du temps sur ces lignes et de développer un système d’inspection. Webb C. Ball s’est immédiatement mis au travail et a instauré des contrôles bimensuels effectués par des horlogers qualifiés des montres portées par tous les cheminots. Ball a défini des normes très strictes qui interdisaient les variations de plus de 30 secondes sur chaque montre. Il est important de rappeler que Webb C. Ball est l’auteur du premier système probant utilisé à grande échelle. C’est lui qui a défini les normes à suivre sur les chemins de fer et contribué à établir une mesure du temps précise et uniforme. C’est également grâce à lui que les horaires de trains et les montres de chemins de fer sont devenus de véritables STANDARDS dès lors qu’une heure précise était requise. On savait alors que quand on demandait l’heure à un cheminot, on pouvait se fier à sa réponse.

Aujourd’hui, BALL Watch est l’une des marques horlogères les plus respectées et les plus anciennes des États-Unis. Nous poursuivons le développement de notre gamme de produits au XXIème siècle au rythme de l’évolution des modes de consommation. Malgré des changements d’apparence, l’esprit originel de la marque, à savoir sa fonction industrielle, ne s’est jamais éteint. Il vit toujours à travers les détails uniques de nos garde-temps, comme le cadran, qui suit fidèlement les indications techniques de Ball concernant la montre de chemin de fer standard. Chaque détail, de la forme des aiguilles au style des chiffres, a été décidé par notre fondateur dans sa quête de la précision horaire. C’est une vision à laquelle la famille Ball reste fidèle. C’est un engagement partagé par tous les hommes et les femmes dont les décisions font aujourd’hui tourner le monde.

Laisser un commentaire